Résultats des élections HLM 2018

Depuis sa création en 1952, la CLCV aide les locataires HLM à faire valoir leurs droits. Cela fait 30 ans, qu’elle les représente au sein des conseils d’administration des bailleurs sociaux par la voix des administrateurs locataires. Les administrateurs CLCV sont présents dans 74 départements de métropole et d’outre-mer.

En cette fin d’année 2018, ce sont tenues les élections HLM comme tous les 4 ans.

La CLCV a donc obtenu aux résultats des élections sur la France entière 348 élus au sein des instances des différents bailleurs présents sur notre territoire.

La CLCV est donc la deuxième fédération représentative des locataires au niveau national et la première sur le département de l’Isère.

 

Les résultats par bailleur en Isère.

A NOTER : que le bailleur CDC habitat est un bailleur national qui a été constitué par plusieurs bailleur dans l’ancien bailleur SCIC habitat qui était un bailleur régional. IRA 3F est un bailleur régional.

La CLCV est en tête chez 5 bailleurs et obtient un siège chez chaque bailleur à l’exception du bailleur LPV.

L’année 2018 a donc fortement mobilisée notre structure, équipe salariée comme bénévoles, et si les résultats obtenus sont liés à l’effort déployé lors de la campagne (plus de 60 000 tracts distribués dans les boites des locataires HLM du département), ils reflètent aussi et surtout la reconnaissance du travail effectué auprès des habitants durant les quatre années du précédent mandat.

A noter, cependant une multiplication des associations ayant présenté des listes et donc une dilution des votes entre un plus grand nombre d’association qu’en 2014.

Le nombre de siège obtenu par la CLCV :

Chez les bailleurs où la tête de liste est en Isère nous avons obtenu 10 sièges d’administrateurs.

Le nombre de voix obtenu par la CLCV :

Chez les bailleurs où la tête de liste est en Isère, la CLCV a obtenu 3405 voix.

Nous regrettons que la participation demeure à un niveau bas, toujours en baisse y compris au niveau national puisqu’en Isère, moins d’un locataire sur cinq a voté…

Cela interroge sur nos modalités d’action et sur la force de notre représentation que nous devons renforcer pour les quatre ans à venir afin de revoir ce taux à la hausse pour les prochaines élections de 2022 !